Olivia sur la Colline : Partie 1

February 18th, 2014 by Olivia Dorey

Olivia Dorey, équipière de CIVIX, prend des réunions avec des députés fédéraux afin d’apprendre au sujet de la présence des politiciens dans les écoles et comment nous pouvons bâtir et améliorer nos programmes.

Le blogue d’aujourd’hui résume les visites d’Olivia aux bureaux de Charmaine Borg, Mauril Bélanger, Lysane Blanchette-Lamothe, Guy Caron et Ruth Ellen Brosseau.

CHARMAINE BORG

Je vous présente Mme. Borg, députée NPD de Terrebonne-Blainville. Son trajet d’éducation civique à été largement soi-guidé, mais elle est très heureuse de se compter diplômée de notre programme Vote Étudiant. Elle s’est engagée dans sa communauté d’abord en mettant sur pied une troupe de théâtre pour les jeunes démunis quand elle n’avait que 15 ans. Depuis, elle s’est engagée dans des rôles importantes chez les jeunes NPD et à McGill. 

Mme. Borg maintient un lien fluide avec les jeunes de sa circonscription en étant jeune elle-même, et en se présentant comme telle, et en « parlant leur langage ». Cette stratégie paraît être bien réussie puisque ce sont souvent des étudiants qu’elle rencontre, et non des professeurs qui la demande de rendre visite à leur classe. 

Charmaine Borg

Porte-parole de la jeunesse, les concernes et remarques de Mme. Borg sont particulièrement pertinente. Elle est très inquiète auprès de l’apathie de jeunes, particulièrement ceux des Québécois, qui ont vécu une validation de leur cynisme à la suite de leurs efforts concernant les frais d’études. Les jeunes sont encouragés et même poussées à devenir engagés, devenir des citoyens actifs, alors elle regrette « qu’ils étaient passionnés, ils se sont mobilisés, et il s’est abouti à rien ». Elle regrette également qu’elle a du mal à rentrer dans certaines écoles puisqu’elle est une députée fédérale, ou que les écoles craignent d’être perçues comme étant partisan. 

Depuis l’échec de la mobilisation des étudiants récents, c’est encore plus clair que la manifestation tangible des efforts civiques est élusive; Mme Borg a collaboré avec un groupe d’étudiants qui ont proposé un projet de loi, et l’a proposé en projet de loi C-486. “Je veux leur montrer que, puisque je le suis, les jeunes peuvent faire de grandes choses.”

Vous pouvez aussi visiter le site web et Profile parlementaire de Charmaine Borg.

MAURIL BÉLANGER

Avant d’être élu député d’Ottawa-Vanier en 1995, M. Bélanger a travaillé dans le secteur privé et dans le secteur public municipal. L’année prochaine, il va fêter son 10e anniversaire avec ses électeurs. Il est champion de plusieurs causes, étant un Commandeur de l’Ordre de la Pléiade, Officier de l’Ordre du mérite de la République de Hongrie, et reconnu pour sa contribution au développement de la fraternité et de la camaraderie, mais il est particulièrement investi dans l’unité nationale et la dualité linguistique. Il considère que les rencontres avec ses plus jeunes électeurs est un élément fondamentale de son devoir en tant que député, et un qu’il accompli avec grande plaisir. 

Mauril Bélanger

En plus de la cité collégiale et l’université d’Ottawa, M. Bélanger estime qu’il à une quarantaine de Cégeps et écoles primaires et secondaires à s’en occuper! Il fait des visites environ une fois par mois, souvent arrangé par des professeurs qu’il a croisé dans la communauté et ont été offert son information et temps. Après une brève introduction, il entre tout de suite dans une période de questions et réponses avec les étudiants, ce qu’il estime est de le plus grand bénéfice et intérêt des étudiants. Il offre des drapeaux Canadiens aux plus jeunes étudiants, dont le 50e anniversaire va lui être un événement très cher. 

Vous pouvez aussi visiter le site web et Profile parlementaire de Mauril Bélanger.

LYSANE BLANCHETTE-LAMOTHE ET GUY CARON

Je vous présente Mme. Blanchette-Lamothe, députée NPD de Pierrefonds-Dollard, et porte-parole en matière de l’immigration et la citoyenneté. Puisqu’elle était enseignante, et entrain de faire sa maitrise en éducation au moment d’être élu en 2011, ses recommandations et commentaires avaient le poids d’expérience. Avant d’être députée, elle a travaillé dans le domaine de la réduction de la pauvreté et a enseignée à Kuujjuak, une communauté première nation au nord du Québec.

Je vous présente M. Caron, député NPD de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, et porte-parole adjoint en matières de finances et de commerce international. Pendant ses études, il à été président de la fédération étudiant de l’Université d’Ottawa, et par la suite, le président de la fédération canadienne des étudiants. Depuis, il a fait plusieurs emplois, et a eu des responsabilités diverses, mais il a fini par s’installer à Gatineau avec sa femme et son enfant.

Blanchette-Lamothe and Caron

J’ai eu une réunion jointe avec Mme. Blanchette-Lamothe et M. Caron, et leurs expériences étaient instructifs dans leurs similarités, ainsi que leurs divergences. M. Caron estime qu’il y a une cinquantaine d’écoles dans sa circonscription, tandis que Mme. Blanchette-Lamothe en compte environ une quinzaine puisque plusieurs des jeunes qui vivent dans sa circonscription font partie d’une commission scolaire voisine. Ils visitent environ cinq écoles par année chacun, mais M. Caron a plus tendance à visiter des écoles avec lesquelles il a des vieux relations, tandis que Mme. Blanchette-Lamothe envoie des lettres d’intérêt aux écoles. Malheureusement, elle dit que seulement la moitié lui répond. Elle est sympathique envers leurs horaires débordés, ce qu’elle attribue comme étant l’obstacle majeur aux visites. Ils sont d’accord que le fait d’être représentants fédéraux est un autre obstacle au Québec, ou les politiciens provinciaux sont souvent préférés. M. Caron cite aussi le manque de cours de civisme, puisque ce serait un point d’entré idéal pour des visites. 

Voulez-vous en savoir plus de Lysane Blanchette-Lamothe et Guy Caron? Veuillez visiter le site web et Profile parlementaire de Mme. Blanchette-Lamothe et le site web et Profile parlementaire de M. Caron.

RUTH ELLEN BROSSEAU

Je vous présente Mme Brosseau, député NPD de Berthier-Maskinongé, et porte-parole adjointe de l’agriculture. Elle a un fils de 13 ans qui s’appelle Logan et qui est dévoué à la cause de ‘Le rêve de Shannen.’ Il a l’appui de sa mère dans son engagement civique, et elle fait tout son possible de faire intervenir des jeunes au sein de la politique, par exemple, ayant chargé une fille de 15 ans avec la communication; Mme Brosseau a souri chaleureusement quand elle a avoué qu’elle lui manque.

Ruth Ellen Brosseau

Son éducation civique n’est pas standard; ses parents l’ont appris a faire des réflexions critiques sur tout ce qu’elle rencontre, et elle s’est impliqué avec ses amis dans la politique, mais elle a humblement avoué qu’en 2011, elle n’était qu’un nom sur le scrutin. Doucement, mais avec force, elle a poursuivi le sujet « Ce n’était pas imaginable que je puisse être élu, mais c’était une époque spéciale. J’ai pour but de valider le résultat de l’élection de 2011 en 2015 ». Elle remercie le réseau de gens qui l’ont aidée pendant ses premières années, et que « il y a ceux qui se sont attendus à tellement peu de moi, que je devais révéler leur tort, je dois surpasser leurs attentes ».

Mme Brosseau participait dans la programme ‘Women in House’ de l’Université de Western, alors j’ai eu la chance de discuter avec Mlle. Cailie McIntosh, une participante du programme. Elle a proposé de prolonger la section de civisme du curriculum de 10e année de civisme et carrières en Ontario, puisque la majorité du curriculum ‘carrières’ est la composition des CVs, et cela appartient plutôt aux cours d’Anglais. Elle a choisit de suivre un cours de politique en 11e et 12e année, mais elle suggère un apprentissage basé sur la connaissance pratique et concrète. Mme Brosseau était très heureuse d’avoir la compagnie de Cailie, et c’était avec chaleur encore une fois qu’elle a remarqué que « nous avons besoins de plus de femmes d’intervenir, plus de jeunes femmes

Vous pouvez aussi visiter le site web et Profile parlementaire de Ruth Ellen Brosseau.

Posted in Olivia on the Hill |

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Trackback from your own site.

Leave a Reply

Search

Recent Posts

Categories

Facebook  Twitter  Youtube  Pinterest